:::: MENU ::::

L’actu’

  • Juin 16 / 2016
  • 0
Voix du Fondus

La Voix du Fondus n°2, 2016

Lettre ouverte

entre Lions de Lyon & d’ailleurs

TUTORAT G/ECOOLOGE

L’optimisation de la mise à disposition du matériel et des locaux sous convention pour les CSTB se poursuit. Un problème de dégât des eaux lié à un défaut d’étanchéité de toiture à l’Agnelin D est en cours de traitement. Dès que ce problème sera résolu une réfection du plafond du salon détériorée sera réalisée par les bénévoles afin de rentrer dans l’enveloppe allouée par l’assurance. Une amélioration de la ventilation des locaux est aussi prévue aux Tarentelles par connexion directe du groupe d’aspiration principal aux différents contacteurs des pièces sanitaires.

TUTORAT M/VIEPLUS

Le département Médicosocial poursuit donc son activité particulièrement dynamique avec la labellisation des circuits MERCI-astb© pour rééducation métabolique-respiratoire-cardio-circulatoire mis à la disposition de différents organismes demandeurs : structures hospitalo-universitaires, Fédérations et Associations sportives, Offices du Tourisme, Directions des Parcs Nationaux et Régionaux, etc. …Conformément aux décisions de l’AG, plusieurs parcours de parcs de grandes villes régionales ont été expertisés. Le programme consacré aux pays de Loire se poursuivra par 4 programmes principaux recouvrant la Région Rhône-Alpes-Auvergne et les régions limitrophes. Pour répondre à la demande des lecteurs, le répertoire des Parcours 2015 est joint en ANNEXE à ce N°2.

TUTORAT E/ENERDEP

Comme il l’avait été décidé en AG, le département Enseignement travaille de façon coordonnée avec le département Médicosocial pour la formation des Moniteurs chargés d’encadrer les séniors et fragilisés sur les parcours MeRCI-astb©. Le programme de formation, couplé aux expertises et labellisations, a fait l’objet d’une mise à jour du dossier administratif correspondant que vous trouverez en ANNEXE. De façon indépendante, le département poursuit son travail de numérisation de tous les documents ASTB enregistrés sur cassettes VHS ou DivX.

TUTORAT R/ASTRABIO©

Le département Recherche a poursuivi l’affinement des prédictions énergétiques des activités physiques « sport » et « travail », à commencer par la dépense énergétique à la marche dont les résultats ont été intégrés dans les logiciels de « CAP100 » et « PT3 ». L’objectif d’aboutir à un modèle mathématique de bioénergétique humaine purement « physiologique », excluant les coefficients résiduels en provenance du modèle empirique de prédiction de l’EPOC, est toujours à l’ordre du jour.

TUTORAT T/ENERLIB

Les bilans de consommation et d’autonomie des véhicules utilisés pour les déplacements des équipes techniques sur le terrain sont terminés. Productions et consommations des locaux se poursuivront jusqu’en fin d’année.
En conformité avec les décisions d’AG le département a fini de mettre au point les systèmes de protection « pluie-lumière » des deux systèmes de terrain permettant d’informatiser les expertises photographiques textuelles, topographiques et temporelles des parcours et circuits à labelliser : le système portable « PORTLAB » et le système roulant « PTROL3 ».
Par ailleurs, une analyse des dérives GPS liées aux variations climatologiques est en cours.

ANNEXE

I-LABELLISATION DE PARCOURS « MeRCI-astb©

Pour faire labelliser un parcours ou un circuit d’entraînement et rééducation métabolique et cardio-respiratoire individuelle « MeRCI-astb© répondant aux exigences de l’Entraînement Scientifique Individuel « ESI » et adapté à l’activité de Marche pour Séniors Fragilisés :
– Vérifiez tout d’abord que les caractéristiques de situation, de topographie, de qualité de sol, de possibilités de repérage séquentiel, d’équipements, etc…, correspondent a priori aux critères d’accessibilité et d’utilisation « pour tous » retenus par l’ASTB.
– Renseignez-vous auprès du secrétariat général, 10 rue des Tulipes, 69680, Chassieu – tel : 06 14 39 85 51, mail : sport.trav.biol@gmail.com (ou du secrétaire de votre Club Sport Travail Biologie régional de rattachement, ou de tout responsable du CD ou du département Médicosocial de l’ASTB) afin de vérifier que ce parcours ne fait pas partie de la centaine de parcours bénéficiant déjà du label de l’ASTB.
– S’il s’avère que le parcours possède déjà le label ASTB : envoyez votre ordonnance d’activité sénior individuelle au secrétariat ASTB (page 7-8 du Bull. Ass. Sport Trav. Biol., 2016, 1, 18p.). Vous obtiendrez directement en retour votre Photo-guide et votre fiche Timing personnalisée ainsi que les coordonnées du Moniteur agréé « Performance et Santé » responsable de votre CSTB de rattachement local ou régional. Ce diplôme de Moniteur « PS1 » (ou supérieur, « PS2 » ou « PS3 »), lui permet de conseiller et d’encadrer sur ce parcours les marches d’entraînement et de rééducation « ESI » des séniors fragilisés.
-Si le parcours ne possède pas le label ASTB, du fait de l’absence d’expertise ou de non renouvellement annuel du fait de dégradations ou d’absence d’entretien : adressez au secrétariat avec les adresses postales et électroniques de la personne chargée de développer cette activité, un plan détaillé du parcours que vous souhaitez labelliser ; précisez sa structure et ses équipements, sa situation, la ville de rattachement ainsi que les modalités d’accès et de parking ; vous recevrez en retour une proposition de date d’expertise.
– Si le responsable de cette activité de marche pour séniors fragilisés ne possède pas encore la qualification requise, le secrétariat L’ASTB vous proposera en retour :
+soit une journée de formation gratuite, pratique sur le terrain expertisé et théorique en salle ;
celle-ci s’effectue en principe dès le lendemain de la journée d’expertise,
+soit une vérification des acquis sur le terrain afin d’obtenir le diplôme de Moniteur « PS1 ».

II-FORMATION DE MONITEUR « PS1 »

En salle 09H00 : enseignement théorique Moniteur PS1*.
– principes de l’entraînement métabolique et cardiorespiratoire individuel « ESI »,
– application à la marche et aux séniors fragilisés,
– analyse du Bulletin « Bull. Ass. Sport Trav . Biol., 2016, 1, 18p. »,
– le guide MeRCI-astb© et le site sport-travail-biologie.com.
10H00 : table ronde, réponse aux questions.
10H30 : préparation du TP-TD
– protocole et équipement du sénior volontaire ou désigné,
– fiche « Moniteur-accompagnateur » p.9-10 du Bull. Ass. Sport Trav . Biol., 2016, 1.
Terrain 11H00 : TP-TD étalonnage cadence de pas-fréquence cardiaque-dépense énergétique.
12H00 : débriefing, pause.
En salle 14H00 : présentation des résultats :
– de l’étalonnage du sénior volontaire ou désigné,
– des données de l’expertise des deux parcours étudiés.
14H30 : équipement du sénior volontaire ou désigné.
Terrain 15H00 : TP-TD démonstration en situation sur l’un des parcours labellisé :
– modalités générales d’encadrement d’une séance « ESI »,
– modalités d’échauffement pré-séance ou intra-séance.
En salle 17H00 : table ronde, réponse aux questions.
18H00 : fin des prestations.
*NB :
-Fournir un exemplaire du Bulletin « Bull. Ass. Sport Trav . Biol., 2016, 1, 18p. » à chacun des participants.
-Réserver une salle équipée pour l’enseignement théorique : TV grand écran ou vidéo projecteur pour PC.
-Horaires et lieux peuvent être modulés en fonction des besoins, de la proximité entre salle d’enseignement et terrain ou en fonction des conditions climatiques.
-En cas de mauvais temps les TP-TD du matin peuvent être réalisés dans un gymnase ou une grande salle et ceux de l’après-midi éventuellement remplacés par une simulation en gymnase ou en grande salle.

III-FORMALITES ADMINISTRATIVES
1-DOCUMENTS A RETOURNER A L’ASTB

11- la date et le programme prévisionnel éventuellement rectifiés en accord avec l’ASTB,
12- les plans du ou des deux parcours :
+ non labellisés : à expertiser pour labellisation,
+ déjà labellisés : préciser simplement celui retenu pour les TP-TD et/ou vérification des acquis.
13- l’adresse de la salle équipée où se tiendra l’enseignement théorique,
14- la liste nominative des participants à cette formation,
15- le nom et les coordonnées postales et électroniques du sénior volontaire :
+ secrétaire du CSTB qui coordonne l’activité d’encadrement des séniors et fragilisés,
+ oniteur agréé ou en formation (PS1, 2 ou 3) qui encadre l’activité de marche des séniors et fragilisés.
16- son ordonnance d’activité sénior (Bull. Ass. Sport Trav . Biol., 2016, 1, 7-8) complétée par ses soins.

2-REGLEMENT DES PRESTATIONS

11- journée 1 d’expertise technique d’un ou deux parcours : prise en charge ASTB,
12 – journée 2 de formation : prise en charge ASTB,
13 – frais de déplacement et de séjour de l’équipe technique : prise en charge de 2 personnes pendant 2 jours :
+ soit par l’ASTB pour les CSTB régulièrement enregistrés ou CSTB « découverte »*,
+ soit par l’organisme demandeur selon Convention ASTB-organisme.

*NB : extrait des statuts et RI de l’ASTB.
« les CSTB « découverte » incomplets et/ou en voie de formation (moins de 7 membres) peuvent bénéficier la première année de leur création d’une subvention de l’ASTB pour prise en charge de l’adhésion de cinq membres. L’adhésion des deux premiers membres (coordinateur, moniteur) reste obligatoirement à la charge des personnes ou des organismes demandeurs. »

IV-PRECISIONS CONCERNANT L’EXPERTISE ET LA LABELLISATION

Le label ASTB ne porte que sur le circuit considéré et uniquement sur le relevé de positionnement des balises « nature » ou « artificielles » en question réalisé par l’ASTB, mais pas sur la validité des mentions ou inscriptions qui y ont été préalablement portées. En effet l’implantation de repères, en particulier de repères « artificiels » ainsi que les inscriptions qui y sont mentionnées ont été réalisées par d’autres organismes et sous leur propre responsabilité. Or, certaines d’entre elles peuvent comporter des approximations, inexactitudes ou erreurs susceptibles de conduire à des conséquences délétères en matière de rééducation ou d’entraînement.

Le risque des terrains pré-balisés est bien illustré dans le guide 2015 par deux exemples de circuits urbains adaptés :
– Le premier « La voie de la Dombes », réalisé par l’Association AF3V, présente un balisage métrique très satisfaisant inscrit sur des poteaux en bois ; ceci le rend utilisable facilement pour y effectuer des marches de réentraînement.
– Le second en revanche, « Le Tunnel de la Croix Rousse », mode doux, présente plusieurs erreurs métriques ; il faut donc s’affranchir des inscriptions de distance par rapport au Rhône et à la Saône, placées sur le mur à côté du trait vertical de balisage, et ne se référer qu’aux distances mesurées par l’ASTB fournies sur la fiche timing ; dans ces conditions cette voie piétonne peut être elle aussi valablement utilisée comme ergomètre de marche.

L’intérêt des terrains pré-balisés n’est donc pas non plus à négliger puisqu’un balisage métrique préexistant correct peut permettre de s’affranchir d’un Photo-guide. Les organismes chargés d’un balisage de circuit pédestre adapté à l’activité de marche des séniors et fragilisés sont donc toujours invités à rentrer en contact avec l’ASTB afin que ce balisage soit à même de respecter simultanément un découpage séquentiel physiologique adapté tout en respectant les règles de l’art en matière de relevés métriques. Nous remercions de leur confiance et de leur collaboration tous les responsables des organismes qui acceptent d’améliorer en ce sens l’équipement et la structure des circuits adaptés ouverts à tous, promenades confort, circuits éco-balisés, etc.…, ainsi que tous ceux qui nous soutiennent dans le repérage de ces circuits et en particulier Offices du Tourisme, Directions de Parcs Nationaux ou régionaux, Associations et Fédérations sportives, Office National des Forêts, Communautés urbaines et Municipalités. Nous remercions enfin tous ceux qui veulent bien nous faire part de leurs remarques et qui sont souvent à l’origine d’une amélioration non seulement de la qualité des parcours labellisés mais aussi de celle de leur expertise et de la formation corollaire de l’encadrement de marche pour séniors et fragilisés.

  • Juin 15 / 2016
  • 0
Editoriaux

Editorial n°2, 2016

Une demande croissante d’expertises de parcours à labelliser pour les séniors et personnes fragilisées nous a amenés à publier à l’avance le N°2 du Bulletin Scientifique de l’année 2016. Comme habituellement, vous pourrez continuer à le consulter sur notre site www.sport-travail-biologie.com avec la synthèse des actions menées par les départements dans le N°2 de la Voix du Fondus en cliquant sur ces liens. Une fois n’étant pas coutume, compte tenu du climat particulièrement délétère et polémique dans lequel se trouve plongé notre pays actuellement, nous avons décidé pour cet éditorial de ne pas en rajouter. Cet espace est donc mis à la disposition de la Direction du Département Recherche qui sollicite dans les lignes qui suivent un avis strictement technique et sémantique :
« La caractérisation d’une « grandeur » ou le traitement d’un « signal » Y dans notre univers en expansion nécessite de les rapporter au temps, d’où la notion de fonction Y = f(t). Sur le plan scientifique, la précision du descriptif peut nécessiter de connaître l’évolution des dérivées de cette fonction, dérivées première, seconde ou de rang n ; mais dans le domaine des sciences de la vie, elle se limite généralement à deux ou trois niveaux au maximum, Y = f(t), sa dérivée première par rapport au temps dY/dt et sa dérivée seconde d²Y /dt².
Si cette remarque parait évidente lorsqu’il s’agit d’appliquer cette caractérisation à une dimension ou une longueur (L dans le système LMT) puisque les notions de vitesse (LT-1) et d’accélération (LT-2) sont devenues banales dans la plupart des sociétés évoluées, il n’en est déjà plus de même lorsqu’on s’adresse à des notions plus complexes faisant intervenir la masse (M). Tel est le cas des grandeurs énergétiques puisque comme nous pouvons le constater ci-dessous la langue française ne possède pas de mot spécifique pour caractériser certaines grandeurs :

 

  1. « Quantité » d’énergie :

    – en physique : « travail »
    – dimension dans le système LMT : L²MT-2
    – en physiologie « endurance » ou aptitude à utiliser et/ou fournir une quantité d’énergie
    – témoins « mécaniques » d’aptitude : capacités anaérobie alactique, lactique, aérobie…
    – témoins « physiologiques » : quantité de réserves lipidiques (totales, disponibles…), glucidiques, protéiques, Phosphocréatine, ATP…

  2. « Débit » d’énergie :

    – en physique : « puissance »
    – dimension dans le système LMT : L²MT-3 dérivée première du travail/temps
    – en physiologie « puissance » ou aptitude à utiliser et/ou fournir un débit d’énergie
    – témoins « mécaniques »: puissance anaérobie, aérobie maximale, de transition aéro-anaérobie ou à l’équilibre lactate, de récupération optimale….
    – témoins « physiologiques » : dépense énergétique anaérobie, aérobie maximale, de transition, de récupération optimale, de repos, de métabolisme de base …

  3. « Changement de débit » d’énergie :

    – dimension dans le système LMT : L²MT-4 dérivée première du débit/temps ou seconde du travail/temps
    – en physique : « transmission » MT-3, « conductibilité » LMT-3, mais pas de mot spécifique pour L²MT-4
    – en physiologie : pas de mot spécifique pour caractériser cette grandeur
    – témoins « physiologiques » : constantes de temps des cinétiques métaboliques d’hydrolyse (Phosphocréatine, glycolyse lactique, glycolyse aérobie, lipolyse…), et cinétiques de transferts inter-espaces liquidiens…

L’utilisation de périphrases à la place de termes de définition précise est un facteur de ralentissement de la recherche en général, du développement des connaissances et de la transmission du savoir. Nous suggérons donc qu’à l’image du triptyque longueur-vitesse-accélération un terme caractérisant une variation de puissance et donc l’aptitude à changer de débit énergétique puisse venir combler la lacune du triptyque bancal travail-puissance-« changement de débit d’énergie ».
Si vous trouvez mieux que les propositions actuelles faites par le CSE (« enertrans », « cinétance », « enercinose », « powerchanging ») ou les dernières suggestions « nerpliance », « réactance », « surpliance », « surnergeance », « overnergie », quelle que soit la langue utilisée, n’hésitez donc pas à nous en faire part.

Nous vous remercions de bien vouloir nous faire part de vos suggestions.

Le Comité Directeur.

  • Fév 11 / 2016
  • 0
Voix du Fondus

La voix du Fondus n°1, 2016

Télécharger le Bulletin de participation et réservation

COMITE DIRECTEUR

Tutorat G/Ecoologe

La mise en sommeil du système ENEX+, le recentrage des activités et la reprise en main du département Technique sous tutelle du département Recherche  se sont traduits par un regain d’efficacité et de productivité des départements concernés. Même constat pour le département Enseignement sous tutelle du département Médicosocial.

Cette organisation qui reprend en réalité quasiment à l’identique celle mise en place initialement permet une moindre dispersion des actions et se traduit donc par une économie de temps importante ; elle renforce aussi le bien fondé des décisions qui ont été entérinées à l’AG 2015 et qui seront prorogées en 2016 avec l’objectif prioritaire de maintenir, tant dans le temps que dans l’espace, un équilibre des actions et des budgets entre les cinq tutorats et les cinq structures support (~20%), départements T, E, R, M et direction G.

De ce fait, le Comité Directeur a décidé de prolonger en 2016 le tutorat de référence avec pour objectif principal d’optimiser la gestion et l’occupation des locaux sous convention, aussi bien les Tarentelles (Direction et Technique) que l’Agnelin (Stages), grâce à un suivi administratif (CS)et technique plus rigoureux portant sur les charges et en particulier sur les flux énergétiques.

 

DEPARTEMENT MEDICOSOCIAL

Tutorat M/Vieplus

Les conventions et collaborations ont été renouvelées avant le fin de l’année avec les différents partenaires intéressés par la labellisation en 2016 de nouveaux circuits à visée de rééducation métabolique, respiratoire et cardio-circulatoire.

Cependant, la priorité donnée aux circuits de la Région Rhône-Alpes s’est quelque peu modifiée. Force a été en effet de constater que peu de circuits situés hors des parcs urbains présentaient des aménagements satisfaisant les conditions même d’une labellisation ; et malheureusement, les aménagements qu’il serait nécessaire d’apporter en zone rurale n’apparaissent pas comme prioritaires aux yeux des autorités territoriales compétentes.

L’objectif prioritaire de 2016 sera donc d’étoffer la labellisation des parcs situés dans les grandes villes en se calquant si possible sur leur démographie et leur importance administrative. Une liste prévisionnelle des villes à explorer en ce sens sera établie en AG.

 

DEPARTEMENT ENSEIGNEMENT 

Tutorat E/Enerdep

La numérisation des documents audiovisuels anciens a été rendue possible grâce à l’installation au Laboratoire d’un poste spécifique susceptible de traiter tous les types de supports. Les essais réalisés étant concluants, ce travail reprendra au deuxième trimestre après la période des stages d’hiver. Cet enrichissement de la médiathèque grâce aux différents documents déjà produits par les différents départements facilitera leur mise à disposition des adhérents via notre site.

Les publications internationales ont repris dans le cadre de la collaboration avec le CEIMD de Navarre. D’autres sont prévues à l’issue d’une réunion au Laboratoire prévue en Mars avec son Directeur.

Les Bulletins scientifiques se sont fait l’écho prioritaire en 2015 des labellisations des circuits réalisés. En 2016, la présentation d’extraits du Guide 2016 MERCI-astb© sera en principe complétée par la publication de résumés et conclusions d’articles internationaux, la présentation des derniers logiciels d’assistance à la rééducation métabolique, respiratoire et cardio-circulatoire individuelle, le listing des thèses et mémoires universitaires inspirés et dirigés, la publications de synthèses sur la physiologie de l’exercice, de l’entraînement et de la rééducation métabolique, respiratoire et cardio-circulatoire individuelle, en réponse aux questions posées par les lecteurs. Ces textes de vulgarisation scientifique seront accessibles à tous et assortis des références bibliographiques des publications scientifiques ASTB permettant ainsi aux curieux d’approfondir leurs connaissances en demandant au secrétariat de l’ASTB les tirés à part ou extraits correspondants.

 

DEPARTEMENT RECHERCHE

Tutorat R/Astrabio©

L’aide transitoire au département médicosocial s’est traduite par une amélioration considérable des différentes opérations informatiques de traitement des données topographiques et textuelles nécessaires à la labellisation des circuits de rééducation MeRCI-astb : le pré-balisage réalisé au Laboratoire est maintenant suivi d’une opération de balisage sur le terrain dont les éléments sont transcrits directement sur tablette-PC équipée d’un logiciel original « TEXTO » qui effectue en plus l’essentiel de l’exploitation numérique et restitue une fiche Timing elle-même simplifiée. Le travail d’exploitation en Laboratoire est donc considérablement allégé puisqu’il se limite au traitement et à la mise en page des  documents photographiques.

Le modèle mathématique de bioénergétique humaine Astrabio© a fait l’objet d’un dépoussiérage important en particulier en ce qui concerne le métabolisme anaérobie et ses applications à la détermination de la transition aéro-anaérobie individuelle. Ce travail de fond redevenu prioritaire va se poursuivre en 2016.

 

DEPARTEMENT TECHNIQUE

Tutorat T/Enerlib

La rénovation du local de stage s’est poursuivie dans le salon par la pose d’un lambris et le recouvrement des installations électriques alimentant le living. Elles  sont transitoirement interrompues du fait d’un dégât des eaux provenant de l’étage supérieur. Les travaux reprendront probablement au printemps quand les stages et ce problème auront été traités.

L’aménagement du siège (locaux techniques et administratifs) n’a pas évolué et reprendra vraisemblablement en mars après l’AG. L’abandon définitif du projet de système d’autoproduction électrique a été remplacé par la mise en place d’un suivi des consommations électriques des véhicules. La mise en place du suivi  production-consommation des locaux est en cours d’étude ; elle sera opérationnelle au second trimestre 2016.

La réalisation de logiciel permettant de faciliter les taches administratives de gestion par le Comité Directeur du fait de l’éloignement géographique de ses membres ou lors de ses déplacements pour l’encadrement de stages ou le balisage de circuits MeRCI-astb s’est concrétisée par la mise au point de « Agendélec ».

Une question ? Contactez-nous !