:::: MENU ::::

Historique

  • Juil 03 / 2016
  • 0

Historique

Les principales étapes du développement de l’ASTB ont été motivées par le constat de déficits majeurs en matière de politique générale concernant les activités physiques et par une proposition de réponse pratique à ces déficiences concernant le suivi des effets physiologiques ou physiopathologiques de la pratique des activités physiques libres ou imposées sur l’épanouissement intellectuel et physique des individus.

1975, Conception

Développement des maladies des sociétés industrialisées liées à la SEDENTARISATION, mécanisation du travail, concentration de l’énergie et pollutions, (cardio-vasculaires, respiratoires, métaboliques), et à la SURACTIVITE professionnelle et sportive, surentraînement, stress, dopage (accidents traumatiques, cardiaques, vasculaires).

1977, Naissance

Absence de toute structure adaptée permettant, Article 2 des statuts ASTB, au plus grand nombre… de connaître son aptitude physique…les possibilités individuelles d’amélioration…les moyens pour atteindre ce but …le bénéfice qui peut en être retiré.

D’ou la création d’une structure associative, plate-forme de communication et interface de réflexion qui a pour but essentiel de redonner à l’homme la possibilité de s’approprier la connaissance de son corps et de sa santé, d’apprécier son aptitude et l’astreinte consécutive aux contraintes physiques et environnementales, de se garantir des pollutions physiques et psychiques, du matraquage publicitaire, de la désinformation, de la déculturation…

1977 à 1980, Croissance

Analyse du concept de FORME & SANTE ne met en évidence une forte corrélation avec celui de PERFORMANCE OBSERVABLE que dans la mesure oú on considère les PERFORMANCES DURABLES et dans les activités à forte participation AEROBIE.

D’où la création d’un plateau technique répondant aux objectifs ASTB: « Le Laboratoire de la Performance »

1980 à 1987, Croissance

ETRE
comme EXPLORATION

Importance de la capacité d’un Plateau Technique de type EXPLORATION fonctionnelle à développer une stratégie mixte associant à la détermination d’aptitude la détermination des contraintes, et aux explorations de laboratoire, celles de terrain.

comme TECHNIQUE

Importance de la capacité d’un Plateau Technique à développer une structure TECHNIQUE de soutien dans les domaines de la physique, l’électronique et l’informatique, assurant la conception, la réalisation, l’entretien et le développement des techniques, outils et protocoles adaptés à la stratégie de la structure.

comme RECHERCHE

Importance de la capacité d’un Plateau Technique à développer une structure RECHERCHE à vocation mixte, fondamentale et finalisée, garantissant la qualité scientifique des résultats obtenus et satisfaisant les besoins de résultats à court terme des acteurs professionnels et sportifs et de l’environnement politique, médiatique et financier.

comme ENSEIGNEMENT

Importance de la capacité d’un Plateau Technique à développer une structure ENSEIGNEMENT susceptible de développer les outils de communication nécessaires à une restitution rapide, claire et économique des résultats aux acteurs professionnels et sportifs, à la formation des cadres et à la vulgarisation médiatique.

1987 à 2000, Reproduction

ÊTRE & PERENNISER

Importance pour une structure de ce type :

  • d’être couverte par un CHAPEAU garantissant la protection juridique, administrative financière de l’ensemble, tout en respectant les objectifs, l’éthique, les principes et les structures mis en place.
  •  d’apporter aux structures existantes ou aux projets de structures français ou étrangers, ayant des objectifs communs avec ceux de l’ASTB, l’expérience et l’assistance du Comité Directeur et/ou du Conseil Scientifique et d’Ethique.

Cette assistance pouvant s’envisager sous différentes formes, aide matérielle, financière, conseil juridique, assistance scientifique, formation des cadres, démonstrations pratiques, encadrement de projets, …etc.

Quelques exemples marquants ont jalonné l’histoire de l’ASTB :

  • la réalisation des deux premiers Laboratoires mobiles français consacrés à l’évaluation et au suivi dans les années 80 : le Centre de Recherche Appliqué à la Biologie de l’Exercice de l’ASTB (CRABE) et son rôle essentiel dans le cadre de la Préparation Olympique, avec une mention spéciale pour les Equipes de France de Canoë-Kayak, ainsi que le Laboratoire mobile de l’Ecole Interarmées des Sports (EIS) pour le Ministère de la Défense ;
  • la création du Laboratoire de la Performance et la mise en place des premiers Travaux Pratiques de Biologie de l’Exercice et de la Performance à l’IREPS de Lyon en 73, jusqu’à ceux des STAPS de l’Université de Savoie en 98 ;
  • l’aide au développement de nombreux Centres d’Entraînement et Centres Médico-sportifs et/ou à la formation de leurs responsables, en France, en particulier dans la Région Sud-Est dès les années 83, puis dans le cadre du programme APTEVAL, d’Antibes à Annecy en 99, ou à l’étranger comme en Espagne pour celui du Centro de Investigacion y Medicina del deporte de Pamplune ;
  • la participation dans les programmes plus actuels, à la réalisation d’un plateau technique pluridisciplinaire dans le cadre du projet « Grand Lac », au pilotage du projet de réalisation d’un canal à contre-courant réglable pour l’étude des sports aquatiques ou la mise au point d’un suivi individualisé à distance pour les handicapés moteurs des membres inférieurs dans le cadre du projet « Demain » pour le Conseil de l’Europe.
Une question ? Contactez-nous !